mercredi 16 décembre 2015

Vendredi 18 Décembre à 20H30 LE TESTAMENT DE Z

Certains vont dire que le théâtre ressemble à son époque, d'autre à son public. Z se moque de l'un comme de l'autre. Il vient ici, va là-bas, reviendra un jour ou repartira demain, qu'importe, maintenant il est là. Il n'est méchant, pas si méchant. Il est égocentrique, médisant. Condescendant, il est triste en somme. Pour Z, vous, toutes et tous, êtes « les Autres » et Z sait très bien que « l'enfer c'est les autres ». Et Z n'aime pas les autres. Comme disait un de ces « Autres », « pourquoi tant de haine ? Et bien parce que ». Z revient, non pas pour délivrer les histoires des Autres mais bien la sienne, ou du moins celle qu'il essaye de construire dans la tornade médiatique Française. Z prend. Z tord. Z gagne. Il gagne toujours. Car il en est convaincu.
      Après avoir travaillé pendant plus d'un an sur les histoires de Z, où ce dernier n'était qu'un spectateur de la vie de deux escorts boy et d'un militaire, c'est sur ce personnage que la pièce va maintenant se concentrer, sur son cynisme, son regard désespéré et pourtant compréhensif de la race humaine. Celui qui aime d'un amour profond tout en détestant amèrement. Critique sur la société d'aujourd'hui, de ce qui se passe ici comme ailleurs, il vomit allègrement sur tout et tous, pour ensuite en rire amèrement. Comment vivre dans ce monde qui ne s'arrête pas de tourner et que laissons nous derrière après tout ?
      Dans cette pièce Z retrace les deux dernières années en France, le mariage pour tous, l'affaire des intermittents du spectacle, l'affaire DSK, la coupe du monde au Brésil et d'autres. Il prend ces évènements pour en souligner les erreurs et en rit, car comme Z le dit « vous avez assez pleuré, il faut maintenant rire, il ne vous restera que ça ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire